RDC: $7.1 millions pour répondre aux besoins humanitaires dans l’est du pays

10 December, 2013
Le choléra est endémique dans les provinces de l'Est de la la RDC où des milliers de cas sont enrégistrés chaque année. Pour l'année 2013, la Province du Katanga est la plus affectée avec plus de 12 600 cases. Vu que la maladie survient de façon recurrente, dese investissements à long terme dans les domaines de l'eau, la santé et l'assainissement sont nécessaires pour endiguer la maladie. Credit OCHA/ Gemma Cortes
Le choléra est endémique dans les provinces de l'Est de la la RDC où des milliers de cas sont enrégistrés chaque année. Pour l'année 2013, la Province du Katanga est la plus affectée avec plus de 12 600 cases. Vu que la maladie survient de façon recurrente, dese investissements à long terme dans les domaines de l'eau, la santé et l'assainissement sont nécessaires pour endiguer la maladie. Credit OCHA/ Gemma Cortes

Des milliers de civils à Goma, la capitale provinciale du Nord Kivu, croisent les doigts pour que  le conflit entre l’armée congolaise et le groupe rebelle M23 soit vraiment terminé – et que la paix va durer. Au cours des 18 mois du conflit, plus de 500 000 personnes ont dû quitter leur maison, portant pour la première fois cette année le nombre de personnes déplacées internes (PDI) au Nord Kivu à plus de 1 million. A présent, la majorité désire rentrer chez eux pour reprendre leurs activités.

Le Fond Commun Humanitaire (CHF), un mécanisme de financement multi-donateurs, vient d’allouer une enveloppe de 5.6 millions de dollars US aux agences onusiennes et aux ONG pour aider les personnes encore déplacées et celles qui seraient prêtes à retourner chez elles dans les six mois à venir. 1.5 million de dollars US seront alloués pour lutter contre le choléra et la rougeole dans la province du Katanga.

Ces fonds cibleront particulièrement les communautés considérées les plus vulnérables, notamment dans les zones de Masisi, Rutshuru, et Beni.

« L’eau, la santé et les abris sont les besoins les plus urgents. La nourriture est aussi une préoccupation, particulièrement pendant les premières semaines de retour. Cependant à moyen et long terme, le potentiel de reprise économique devrait favoriser le retour de la sécurité alimentaire » a déclaré Moustapha Soumaré, Coordonnateur de l’action humanitaire en RDC. « Il est aussi urgent de s’attaquer aux engins non explosés, et dans toutes les localités les familles réclament la reprise de l’école »

Les familles d’accueil avec lesquelles vivent la plupart des PDI, bénéficieront aussi de ces projets.

Le choléra et la rougeole au Katanga

Au cours des 18 derniers mois, le Nord Kivu a attiré la majorité des fonds humanitaires et l’attention internationale, mais la communauté humanitaire a tout aussi garder l’œil sur le reste de la partie orientale de la RDC.

A 800 km plus au sud, dans la Province riche en minéraux du Katanga, les organisations humanitaires combattent un autre ennemi depuis le début de l’année : le choléra et la rougeole. Plus de 12 600 cas de choléra ont été recensés en 2013, et 43 des 68 districts sanitaires ont été affectés.  Cette maladie hydrique très contagieuse a tué plus de 302 personnes, beaucoup d’entre eux en moins de 24 heures. Au cours de la dernière décennie plus de 250 000 personnes ont attrapé le choléra en RDC et presque 8 000 en sont mort selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La capitale Lubumbashi a aussi été affectée.

La rougeole, une autre maladie contagieuse, fait des ravages dans la province où les autorités sanitaires ont enregistré plus de 8 100 cas et 120 décès causés par celle-ci. Le Fonds Humanitaire a octroyé 1.5 million de dollars US pour enrayer la propagation de la maladie.

« Lutter contre les maladies nécessite moyens financiers, techniques et humains.  Un effort concerté, notamment pour le choléra, est nécessaire avec des experts en eau, hygiène et assainissement » a ajouté Mr Soumaré.   

Cette nouvelle somme arrive quelques semaines après le financement de 720 000 dollars US alloués pour un projet de deux années pour combattre le choléra dans la ville de Kalemie au bord du Lac Tanganyika. Le lac est la source principale d’eau pour des milliers de personnes à Kalemie. Il est aussi un vecteur principal de la maladie.

Le Katanga était considéré comme une région assez stable dans l’Est de la RDC – certainement plus stable que les deux violents Kivus.  Cependant, la prolifération des groupes armés ces dernières années dans la Province a ébranlé sa réputation. Il y a maintenant 350 000 déplacés internes au Katanga, dont 43 000 personnes déplacées au cours du premier trimestre de cette année. 

Le CHF est un fonds qui met en commun les contributions des différents donateurs. Les agences humanitaires reçoivent l’argent de ce fond pour satisfaire rapidement et efficacement les besoins urgents. Créé en 2006, le Fonds Humanitaire Commun a reçu plus de 805 millions de dollars US des donateurs suivants : Autriche, Belgique, Canada, Danemark, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Suède, et Royaume-Uni.

Version Anglaise>>

Keyword search